dessin_canard1.jpgDans une France anxiogène et déprimée par la crise, les citoyens calment à coup d'antidépresseurs leurs angoisses, souffrances et peurs du lendemain, se réfugiant, tantôt dans l'abstention, tantôt dans le vote extrême, en utilisant les urnes comme un exécutoire.

Face à une population en détresse sociale, nous avons l’obligation de construire de nouvelles solidarités et de partager des projets collectifs.